Le Top 8 des idées reçues les plus fréquentes sur l’affiliation

Le Top 8 des idées reçues les plus fréquentes sur l’affiliation

Alors qu’elle est de plus en plus utilisé par les annonceurs et reste un excellent moyen de monétiser un site, l’affiliation souffre encore de beaucoup de clichés et d’idées reçues de la part des webmasters et des blogueurs.

Entre les reproches sur son manque de rémunération fixe et la faiblesse supposée de ses taux de conversion, beaucoup sont ceux qui sous-estiment l’affiliation et ont fait le choix de ne pas l’intégrer dans leur business-model. C’est mal connaitre l’affiliation et son potentiel. En France, le marché de l’affiliation représente pourtant déjà 10% des dépenses publicitaires internet.

Découvrez les 8 clichés les plus ancrés chez les webmasters et les blogueurs au sujet de l’affiliation.

1. L’affiliation ne rapporte rien !

C’est l’un des clichés les plus répandus sur l’affiliation. L’affiliation ne permettrait de ne générer que de faibles revenus. C’est totalement faux. Certains webmasters et blogueurs gagnent des dizaines de milliers d’euros grâce à l’affiliation. Des sites majeurs ont basé leur business-model sur l’affiliation et génèrent de gros revenus. C’est le cas des sites de comparateurs de vol d’avion, par exemple. Et même avec une audience moins importante, l’affiliation reste une manière de rentabiliser son site très intéressante et lucrative.

2. Il n’y a pas de stabilité des revenus

L’une des craintes les plus présentes chez les responsables de sites ou de blogs, c’est l’irrégularité supposée du chiffre d’affaires provenant par l’affiliation. Il est vrai que l’on peut parfois s’engager dans la mise en place d’un programme d’affiliation sans connaitre, à l’avance, les résultats que l’on pourra obtenir. Pourtant, le marché n’est pas plus irrégulier que celui de la publicité. Un programme d’affiliation, bien intégré, qui fonctionne bien et génère des revenus pour le webmaster n’a pas de raison de connaitre plus de remous que d’autres sources de monétisation. L’important est simplement de pouvoir et savoir le mettre en place.

3. Les taux de conversion des programmes d’affiliation sont faibles

Soyons honnête, dans de nombreuses situations, cette idée reçue se vérifiera. Et c’est bien là le problème. Car la faiblesse des taux de transformation n’est pas à imputée à l’affiliation en elle-même, mais à la façon dont le programme d’affiliation sera gérée aussi bien côté affilié – site web – que affilieur – annonceur / site marchand.

Entre les programmes d’affiliation mal choisis par le webmaster et qui n’intéresseront pas ses visiteurs, ceux qui sont mal intégrés sur le site web et ne donneront pas envie de cliquer et ceux dont le site de l’annonceur est inefficace et ne convertit pas le trafic envoyé, les taux de conversion ne sont pas toujours à la fête. D’où l’importance de bien choisir les programmes d’affiliation qu’on décide de mettre en place et de bien travailler leur intégration.

4. Aucun annonceur majeur ne fait d’affiliation

Ce cliché sur l’affiliation est totalement faux. Il n’y a qu’à voir le nombre de programmes d’affiliation disponibles dans les plateformes d’affiliation – comme Tradedoubler, Zanox ou Public-Idées – ou en direct sur le site de l’annonceur (comme celui de Amazon). Aujourd’hui, la majorité des grands sites marchands proposent leur propre programme d’affiliation. De grandes marques et des sites web majeurs s’y sont également mis. Le marché de l’affiliation représente 10% des dépenses publicitaires internet en France.

5. L’affiliation, c’est pour les « petits » sites !

Corolaire de l’idée reçue précédente, ce cliché a – malheureusement ! – encore de beaux jours devant lui en France. Beaucoup de responsables de sites à l’audience importante pensent que l’affiliation n’est pas quelque chose pour eux. Que c’est une façon de rentabiliser pour les « petits sites » et que eux préfèrent en rester à des campagnes publicitaires vendues au CPM. Ayant eu l’occasion d’exercer sur certaines campagnes en tant que affiliate manager, c’est quelque chose auquel je me suis beaucoup heurté. Il est important que les mentalités changent. L’affiliation n’est pas QUE pour les « petits sites ». Elle est un très bon moyen de monétiser un site web, quel qu’il soit !

6. La publicité rapporte beaucoup plus !

Je pense que c’est quelque chose qui doit beaucoup faire rire ceux qui, aujourd’hui, gagnent des milliers d’euros grâce à l’affiliation. Ce qui est sûr, c’est que ce cliché ne se vérifie absolument pas. Ce qui est sûr également, c’est que chaque site et chaque secteur est un cas différent. Dans certains, l’affiliation pourra rapporter beaucoup plus que la publicité. Dans d’autres, l’affiliation est encore peu développée et ce sera l’inverse. Mais il n’y aucune règle générale selon laquelle la publicité permettrait de gagner plus d’argent qu’avec l’affiliation. Au contraire.

7. Il est difficile d’atteindre de bons résultats

Ce pourquoi l’affiliation s’est moins développé que la publicité comme solution de monétisation chez les webmasters, c’est peut-être aussi parce qu’elle demande un peu plus de travail. A la différence de la publicité pour laquelle, une fois inscrit à Google AdSense ou « pris en régie » par une régie publicitaire classique, il n’y a plus qu’à insérer le script fourni dans le code source de son site, l’affiliation demande des étapes supplémentaires.

Une fois l’inscription à la plateforme d’affiliation faite, il faut sélectionner le programme d’affiliation qu’on souhaite mettre en place parmi tout ceux proposés. Le faire selon des critères de ciblage, de performance du programme et de rémunération. Puis demander à l’annonceur de valider son inscription. Choisir, si besoin, le produit ou l’offre que l’on va mettre en avant. Puis intégrer le dispositif d’affiliation sur son site de façon optimale afin de générer le maximum de revenus.

Il n’est pas plus difficile d’atteindre de bons résultats avec l’affiliation. Il faut simplement persévérer et prendre le temps de le mettre en place.

8. Les commissions des programmes d’affiliation ne sont pas avantageuses

Tout dépend des programmes d’affiliation. Ce qui est sûr, c’est que l’on ne peut pas faire de généralités. Ni dire que les commissions ne sont pas fructueuses. En matière d’affiliation, la structure de commissionnement du programme est entièrement définie par l’annonceur lui-même. Il n’y a donc pas de règle générale. Même si certaines « normes » par secteur d’activité peuvent se retrouver. Et si certains annonceurs n’offrent des commissions qu’encore assez faibles pour réellement motiver les webmasters, d’autres n’hésitent pas à aller plus loin. Dans le secteur des produits numériques, par exemple, on peut facilement trouver des programmes d’affiliation avec une commission de 50% par vente réalisée.

——

Vous souhaitez recevoir des conseils concrets pour monétiser votre site ou votre blog ?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Monetilab – formulaire en bas de page – pour recevoir les meilleurs des articles publiés et profiter de conseils en avant-première pour rentabiliser votre site, votre blog ou votre application mobile.

À propos de l'auteur

Thibault Vincent

Directeur de la rédaction de Monetilab, il est l'auteur du livre référence sur la monétisation : "Le web, ça rapporte ! Rentabiliser son site, son blog ou son appli grâce à une stratégie digitale efficace" aux éditions Pearson. Il dirige également l'agence Lemon Factory, spécialisée dans le marketing digital et le conseil en monétisation.

Boostez la croissance et les revenus de votre site

Inscrivez-vous à la newsletter :

Ne manquez rien des derniers articles publiés sur Monetilab et profitez de conseils en avant-première !


Doublez (ou plus !) les revenus de votre site :

Fort de notre expertise, nous avons développé une approche et une méthodologie spécifique pour conduire les revenus et la croissance de votre site internet vers de nouveaux sommets !

4 commentaires

  1. C’est vrai que l’affiliation souffre d’une image encore assez mauvaise en France. C’est dommage, car ça peut vraiment apporter de bons résultats.

  2. Le problème c’est le point 7.
    Afficher des bannières récupérées sur Tradedoubler ou Zanox comme on le fait avec les bannières Adsense, on est d’accord, ca marche pas.
    Pour gagner de l’argent, il faut quasiment vendre ce que propose l’affilieur ( je dis quasiment car qu’en général l’acte de vente au sens strict est quand même réalisé sur le site de l’affilieur mais il faut y avoir envoyé un prospect déjà convaincu ).
    Et quand on sait vendre sur Internet, autant faire directement de l’e-commerce…

  3. Author

    On est d’accord, pour réussir dans l’affiliation, il faut se mettre dans l’état d’esprit de « vente » et de ne plus considérer son site uniquement un support de diffusion de publicité. C’est ce pourquoi la plupart des gens ont des si mauvais résultats. Car ils loupent cette étape.

    Pour autant, l’affiliation a de vrais avantages. Et pour quelqu’un qui possède un site de contenu et sait « transformer l’essai » de l’affiliation, cela pourra vraiment se révéler concluant.

  4. Bonjour Thibault, est ce que vous avez des exemples de sites qui ont réussi grâce à un modèle entièrement ou prinicpalment basé sur l’affiliation (hors comparateur de prix et Pinterest)?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*