Les tarifs des bannières publicitaires au 2e trimestre 2013

Les tarifs des bannières publicitaires au 2e trimestre 2013

Comment fixer les tarifs des bannières publicitaires d’un site web ou d’un blog ? Éléments de réponse avec les chiffres mondiaux au deuxième trimestre pour les prix des bannières des sites internet.

Les tarifs des bannières publicitaires en hausse

De nombreux éditeurs de sites web et de blogueurs se posent souvent la question : Comment estimer le prix d’une bannière sur mon site ? Quel tarif adopter pour la publicité sur un site internet ou un blog ? Combien coûte une campagne display ?

Une étude publiée cette semaine par le cabinet d’études spécialisées Turn fait justement la lumière sur les dernières tendances en matière de publicité en ligne. Et plus particulièrement concernant les tarifs des bannières publicitaires sur Internet pour un site web ou un blog (le display).

Ainsi, au deuxième trimestre 2013, le tarif moyen du CPM (Coût pour Mille Impressions) pour un site internet ou un blog, au niveau mondial, est estimé à 1.22 dollar (soit environ 0.93 euro). Soit une hausse de 15% par rapport au premier trimestre (1.06 dollar) des tarifs des bannières publicitaires.

Pour rappel, le CPM désigne le Coût pour Mille Impressions. C’est-à-dire le prix payé par l’annonceur ou la marque pour 1000 affichages de sa bannière publicitaire sur un site internet. Ainsi, par exemple, si un site web enregistre 50 000 pages vues par jour avec un CPM fixé à 1 €, les revenus quotidiens seront de 50 (le nombre de milliers « d’affichages » enregistrés) x 1 € (le tarif au CPM), soit 50 €.

Cette hausse du CPM moyen au deuxième trimestre est une bonne nouvelle pour le display dont les prix chutent régulièrement depuis plusieurs années. Elle s’explique notamment par l’arrivée de nouvelles places de marché (Ad Exchange) qui ont instauré un prix plancher ainsi que par l’utilisation accrue de data par les annonceurs pour améliorer le ciblage de leurs campagnes. Néanmoins, les tarifs restent encore à des niveaux très bas.

Une majorité de sites web gagnent moins de 1$ du CPM

Si la moyenne du CPM s’établit à 1.22 dollar au deuxième trimestre au niveau mondial, le prix d’un espace publicitaire sur un site Internet connait néanmoins de fortes disparités en fonction de chaque situation et de chaque site.

Par exemple, plus de 20% des campagnes de publicité en ligne ont été facturées en moyenne autour de 10 centime de dollar du CPM. Et 53.9% des campagnes affichent des tarifs concernant les bannières publicitaires compris entre 10 et 80 centimes de dollar du CPM.

Ce qui veut dire qu’une majorité de sites internet et de blogs dans le monde sont rémunérés avec un CPM inférieur à un dollar pour les bannières publicitaires qu’ils diffusent.

Des disparités en fonction de la cible et de la thématique du site

On l’a vu, tous les sites ne sont pas logés à la même enseigne concernant les tarifs auxquels ils sont rémunérés pour la diffusion de bannières publicitaires. Les annonceurs sont prêts à payer une campagne à un prix plus élevé pour toucher un public ou des cibles particulières (CSP+, 18-34 ans urbains et ultra-connectés, etc.) ou être présent sur des sites web de premier ordre.

Ainsi, les marques médias « premium » (Le Monde.fr, LeFigaro.fr, Lequipe.fr, etc.), les poids lourds du web (PagesJaunes.fr, MSN.fr, Orange.fr, etc.) et les sites leader de leur secteur peuvent revendiquer des tarifs de bannières publicitaires plus importants et demander plus d’argent aux annonceurs et aux marques pour une campagne.

Tout comme les sites ou les blogs dont le public ou la cible représente un intérêt spécifique pour les annonceurs ou qui sont présents sur des thématiques ou des secteurs recherchées des marques.

Pour faire simple, un annonceur payera plus cher pour un emplacement publicitaire sur un site de nautisme ou de finance (public aisé et catégorie socio-professionnelle supérieure) que sur un site de jeux flash au public « tout-venant » même s’il a plus de trafic. De la même façon, le CPM augmentera pour une marque spécialisée dans le jardinage souhaitant mener une campagne sur un blog leader du secteur car elle pourra ainsi toucher un public ciblé et intéressé.

Sans compter que, pour un même site, certains formats et emplacements publicitaires sont vendus plus chers que d’autres en fonction de leur taille, de leur visibilité et de leur impact.

Conclusion

C’est ce pourquoi, en fonction du site, de la cible, du format publicitaire et de la campagne, le tarif d’une bannière publicitaire au CPM pourra varier entre 20 centimes et 5 à 10 euros.

Et vous, quel est le prix que vous avez fixé pour vos bannières publicitaires ? Quel est le CPM moyen que vous obtenez sur votre site web ?

——

Vous voulez apprendre à développer une stratégie de monétisation efficace pour votre site ?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Monetilab – formulaire en bas de page – pour recevoir les meilleurs des articles publiés et profiter de conseils en avant-première pour rentabiliser votre site internet.

Mots clés :

À propos de l'auteur

Thibault Vincent

Directeur de la rédaction de Monetilab, il est l'auteur du livre référence sur la monétisation : "Le web, ça rapporte ! Rentabiliser son site, son blog ou son appli grâce à une stratégie digitale efficace" aux éditions Pearson. Il dirige également l'agence Lemon Factory, spécialisée dans le marketing digital et le conseil en monétisation.

Boostez la croissance et les revenus de votre site

Inscrivez-vous à la newsletter :

Ne manquez rien des derniers articles publiés sur Monetilab et profitez de conseils en avant-première !


Doublez (ou plus !) les revenus de votre site :

Fort de notre expertise en monétisation, nous avons développé une approche et une méthodologie unique pour conduire les revenus et la croissance de votre site internet vers de nouveaux sommets !

2 commentaires

  1. Je participe actuellement au MOOC « Créer un Plan de Communication », dans mes notes de la semaine 4 que j’ai rendu publique, j’ai repris un extrait de votre article, j’espère que vous cela ne vous dérange pas : sinon signalez le moi, merci cordialement Eric Sevrin
    http://jememooc.wordpress.com/about/communication/

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*