Pour Facebook, les tarifs publicitaires sur mobile sont désormais plus élevés que ceux sur ordinateur

Pour Facebook, les tarifs publicitaires sur mobile sont désormais plus élevés que ceux sur ordinateur

Selon une responsable de Facebook, les tarifs publicitaires sur mobile dépasseraient désormais ceux pratiqués pour les campagnes display « classiques » sur ordinateur.

Les tarifs publicitaires sur mobile continuent de progresser

A l’occasion d’une interview donnée à AdAge, Carolyn Everson, vice-présidente des solutions marketing de Facebook, a fait le point sur le développement du marché publicitaire mobile sur le réseau social.

Elle a notamment rappelé que 30% des revenus de Facebook l’an passé sont issus du mobile et que de plus en plus d’annonceurs et d’agences s’intéressent de près aux opportunités publicitaires sur mobile.

Certains annonceurs lancent d’ailleurs désormais parfois des campagnes publicitaires sur Facebook uniquement sur mobile.

Par ailleurs, dans une récente déclaration rapportée par Mashable, Carolyn Everson a indiqué que les tarifs publicitaires sur mobile étaient désormais plus élevés que ceux des campagnes display « classiques » sur ordinateur sur Facebook.

Même si elle n’est pas rentrée dans le détail des chiffres, elle a annoncé que le CPM – Coût pour Mille impressions – sur mobile sur Facebook coûtait désormais plus cher que le CPM sur ordinateur.

Une tendance qui pourrait s’expliquer par le fait que sur mobile, la colonne de publicités située à droite du fil d’actualité dans la version « classique » de Facebook, n’apparait pas.

Du coup, les publicités visibles sur mobile sont majoritairement les posts sponsorisés, les photos ou vidéos publicitaires qui apparaissent directement dans le fil d’actualité des utilisateurs. Des campagnes qui ont plus d’impact et qui coûtent plus chères que les annonces publicitaires situées à droite du fil d’actualité dans la version « classique » du réseau social.

La donne n’est pas encore la même chez tous les éditeurs

Interrogé à la suite de cette déclaration, Greg Stuart, président de la Mobile Marketing Association, a affirmé ne pas être en mesure de pouvoir donner un chiffre précis quant au CPM sur mobile. Du fait de la trop grande disparité entre les différents acteurs et éditeurs du secteur.

Car, effectivement, il est probable, par exemple, que pour un site web de taille beaucoup plus modeste, avec un trafic mobile encore peu développé, les choses ne se confirment pas encore de cette façon. Facebook reste un cas à part. Avec un énorme nombre d’utilisateurs sur mobile et des formats publicitaires qui se prêtent désormais mieux à ces terminaux.

Néanmoins, la tendance reste très positive pour la publicité sur mobile. Les campagnes publicitaires se multiplient et les montants investis par les annonceurs augmentent. D’après une récente projection, cette croissance devrait même se faire au détriment des campagnes publicitaires « display » classiques sur ordinateur d’ici quelques années.

D’où l’importance d’anticiper cette tendance dans la stratégie de monétisation de votre site internet ou de votre blog.

À propos de l'auteur

Thibault Vincent

Directeur de la rédaction de Monetilab, il est l'auteur du livre référence sur la monétisation : "Le web, ça rapporte ! Rentabiliser son site, son blog ou son appli grâce à une stratégie digitale efficace" aux éditions Pearson. Il dirige également l'agence Lemon Factory, spécialisée dans le marketing digital et le conseil en monétisation.

Boostez la croissance et les revenus de votre site

Inscrivez-vous à la newsletter :

Ne manquez rien des derniers articles publiés sur Monetilab et profitez de conseils en avant-première !


Doublez (ou plus !) les revenus de votre site :

Fort de notre expertise, nous avons développé une approche et une méthodologie spécifique pour conduire les revenus et la croissance de votre site internet vers de nouveaux sommets !

Il n'y a pas encore de commentaire, soyez le premier à réagir !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*