Native Advertising : le futur de la publicité digitale ?

Native Advertising : le futur de la publicité digitale ?

Découvrez ce qu’est le Native Advertising, ce nouveau concept devenu très populaire dans le milieu de la publicité en ligne, et la façon dont cela va impacter la manière dont vous gérer la stratégie publicitaire de votre site.

Le Native Advertising : explications et définition

Native Advertising. S’il y a bien un mot à la mode en ce moment dans le monde de la publicité digitale, c’est celui-ci. Mais le « Native Advertising », qu’est-ce que c’est exactement ? D’où ça sort ? Et à quoi ça correspond ?

Sachez déjà qu’il n’y a pas encore de définition totalement uniforme du Native Advertising. Car le terme est utilisé à de nombreuses occasions et pour des types de campagnes publicitaire assez différents. Beaucoup de sites web qui pratiquent le « Native Advertising » ont leurs propres formats et pratiques en la matière.

Mais pour donner une définition générale, disons qu’il s’agit d’une forme de publicité digitale qui se veut mieux intégrée au contenu, moins intrusive, et qui ne nuit pas, voir favorise, l’expérience-utilisateur des internautes. Donc pas d’interstitiels ou de formats expand vidéo dont le son se déclenche automatiquement et que l’on arrive jamais à fermer.

Généralement, le Native Advertising prend la forme d’un contenu à caractère promotionnel d’un annonceur (article, image, vidéo, etc.) inséré dans le contenu éditorial classique d’un site internet. Mais ses formes sont nombreuses. Cela peut aller des annonces AdWords au dessus des résultats de recherche naturelle sur Google aux Posts Sponsorisés sur Facebook, en passant par les tweets sponsorisés sur Twitter ou des articles promotionnels mis en avant sur des sites éditoriaux classiques.

Des formats variés de Native Advertising

Pour mieux comprendre ce qu’est le Native Advertising, rien de mieux qu’en voir des exemples concrets. Beaucoup de sites web ayant développé leurs propres formats de Native Advertising, voici un tour d’horizon du secteur.

Yahoo : une intégration dans le fil d’actualité

Pionner revendiqué de cette nouvelle tendance avec son format « Stream Ads », Yahoo a décidé d’intégrer directement le contenu promotionnel de l’annonceur (généralement un article) dans le flux d’actualité de ses portails Sport, Musique, TV, Cinéma et Jeux. Que ce soit sur ordinateur, tablette ou smartphone.

Yahoo intègre son nouveau format Stream Ads directement dans le flux d'actualité

Yahoo intègre son nouveau format Stream Ads directement dans le flux d’actualité.

 

Twitter : des « Promoted Tweets » au sein de la timeline des utilisateurs

Autre format déclaré de Native Advertising, les « Promoted Tweets » développés par Twitter sont progressivement adoptés par les annonceurs. Il s’agit d’un tweet d’un annonceur mis en avant afin qu’il apparaisse en haut de la timeline des utilisateurs lorsqu’ils se connectent à Twitter.

Un "Promoted Tweet" est mis en avant dans la timeline des utilisateurs Twitter

Un « Promoted Tweet » est mis en avant dans la timeline des utilisateurs Twitter

Facebook : Mise en avant d’un post d’un annonceur

Sur Facebook, le Native Advertising prend la forme des « Promoted Posts » (« Publications promues »). C’est un statut / post d’un annonceur qui est mis en avant pour apparaitre directement dans le fil d’actualité des utilisateurs du réseau social, même s’ils ne sont pas abonnés ou fan de la marque sur Facebook. Le réseau social envisage aussi, à terme, d’intégrer des vidéos publicitaires « sponsorisées ».

Nouveau concept à la mode ou véritable tendance ?

Ce qui est sûr, c’est que personne n’a attendu que quelqu’un se lève un matin et se dise « ah tiens, si j’appelais ça ‘Native Advertising’, ça sonnerait bien ! » pour que cette tendance voit le jour et soit utilisée dans le secteur de la pub.

L’intégration ciblée de contenus promotionnels dans un environnement éditorial est utilisé depuis des années dans le web (articles sponsorisés, opérations spéciales, etc.) et depuis des dizaines d’années dans la presse magazine avec les publi-rédactionnels. Sans compter que le « brand content » se développe à vitesse grand V depuis plusieurs mois dans une direction similaire.

Donc oui, le Native Advertising est une véritable tendance. Même si l’apparition récente de ce terme pourrait faire croire à un nouveau concept. Tout simplement parce que tout cela existait avant et avait déjà fait ses preuves. Par contre, ce qui est intéressant, c’est que l’attention générée autour de l’apparition de ce terme a suscité l’intérêt de plusieurs poids lourds du web (Yahoo, Facebook, Forbes, etc.) et d’annonceurs majeurs (Virgin, Disney, IBM, etc.)

Native Advertising : une nouvelle opportunité pour les éditeurs

Car le développement du Native Advertising peut être une chance pour les éditeurs de sites internet et pour les blogueurs. Dans un secteur où la tendance est à la baisse régulière des tarifs des bannières publicitaires sur Internet et où les internautes supportent de moins en moins les formats publicitaires intrusifs, le Native Advertising (ou quel que soit le nom que l’on utilise pour le nommer) pourrait donner un coup de boost aux éditeurs.

Mieux ciblés et intégrés directement au cœur du contenu, ces formats publicitaires peuvent être proposés à un tarif plus élevés auprès des annonceurs. Ils permettent aussi de mieux valoriser le contenu éditorial de qualité d’un site ou d’un blog.

De plus, le fait qu’il s’agisse de contenu promotionnel et non uniquement d’une simple bannière publicitaire peut permettre aux sites web et aux blogs de se positionner en tant qu’experts auprès des marques pour les aider dans la conception de ces campagnes et des contenus promotionnels qui seront publiés.

Et vous, que pensez-vous du Native Advertising ? Comptez-vous tirer partie de ce nouveau concept en vogue pour votre stratégie publicitaire ?

——

Vous voulez apprendre à développer une stratégie de monétisation efficace pour votre site ?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Monetilab – formulaire en bas de page – pour recevoir les meilleurs des articles publiés et profiter de conseils en avant-première pour rentabiliser votre site internet.

À propos de l'auteur

Thibault Vincent

Directeur de la rédaction de Monetilab, il est l'auteur du livre référence sur la monétisation : "Le web, ça rapporte ! Rentabiliser son site, son blog ou son appli grâce à une stratégie digitale efficace" aux éditions Pearson. Il dirige également l'agence Lemon Factory, spécialisée dans le marketing digital et le conseil en monétisation.

Boostez la croissance et les revenus de votre site

Inscrivez-vous à la newsletter :

Ne manquez rien des derniers articles publiés sur Monetilab et profitez de conseils en avant-première !


Doublez (ou plus !) les revenus de votre site :

Fort de notre expertise, nous avons développé une approche et une méthodologie spécifique pour conduire les revenus et la croissance de votre site internet vers de nouveaux sommets !

Un commentaire

  1. Annuairefrancais.fr 2 février 2015 Répondre

    Bonjour,

    L’article est intéressant car il met en avant la publicité non intrusive et effectivement considérée utile pour l’expérience de l’internaute. C’est cette approche que nous avons eut dès le début et dans le concept de l’Annuaire Français, laissé le contenu clair et accessible, et considérer la publicité comme un « complément d’information » utile pour l’internaute.

    Dans ce même esprit, nous avons refusé l’utilisation de numéros surtaxés comme moyen de rentabilité.

    Nous n’avons pas encore trouvé de régie proposant des publicité séelctionées sur le volet ayant une tendance a « éduquer et informer » l’utilisateur par des conseils par exemple.

    Dans cette excercice, nous avons créé les pages conseils créés par les professionnels eux-mêmes, ce qui est à la fois informatif sur le domaine du sujet, et montre aussi la qualité de communication du professionnel et le soin qu’il apporte a celle-ci et dans ses messages auprès des internautes. Si le professionnel bâcle sa page conseil, on peu se douter qu’il peu aussi bâcler son travail, et l’inverse.

    Le « Native Advertising » serait donc bienvenue et correspondrait aux besoins des internautes qui sont très gourmand de conseils. En tant qu’éditeur, nous mettrions assurément en avant de telles publicité , pour autant que l’on soit sûr qu’elle sont utiles pour les visiteurs.
    Avec plus de 1000 catégories et près d’un million de visiteurs chaque mois, je pense que le trio éditeur/enseigne/visiteur serait gagnant sur tous les tableaux.

    Le nouveau moteur de recherche Premsgo.fr fera dailleurs une large place à la publicité incluse et incitera au caractère « Native Advertising » de celles-ci.

    Existe-t-il une régie spécialisée « Native Advertising »?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*