Peut-on (encore) devenir riche avec Google AdSense ?

Peut-on (encore) devenir riche avec Google AdSense ?

Bien que d’autres formes de monétisation se développent et gagnent en visibilité, Google AdSense reste un incontournable de la monétisation de site web pour de nombreux webmasters et blogueurs. Mais peut-on encore devenir riche avec Google AdSense ?

La régie publicitaire de Google demeure l’un des grands pourvoyeurs de revenus pour une large partie de sites web et de blogs. C’est aussi l’une des solutions de rentabilisation les plus connues du secteur. Y compris chez le grand public.

Pourtant, il semble que la régie CPC de Google a perdu de son attrait auprès de certains acteurs du secteur. Et surtout que le doute s’est installé sur sa capacité à générer des sommes importantes et faire gagner beaucoup d’argent aux webmasters et aux blogueurs.

Alors peut-on, encore aujourd’hui, devenir riche avec Google AdSense ? Est-ce que la régie de Google peut permettre de générer des revenus importants avec son site web ou son blog ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article.

I. L’époque sacrée : au coeur des années 2000

Au début des années 2000, alors que le web se développe à vitesse grand V, une date restera dans l’histoire du webmarketing et de la monétisation : 18 juin 2003. C’est le jour où Google a lancé son service de régie publicitaire contextuelle au clic baptisé AdSense.

Et cette arrivée va tout changer. Dès ses premiers mois, Google AdSense s’impose comme LA nouvelle solution pour rentabiliser un site web.

Nombreux sont les webmasters qui adoptent la régie publicitaire comme axe de monétisation pour leur site. Il faut dire que Google AdSense a tout pour plaire.

AdSense, ça rapporte !

Une simplicité d’inscription et d’utilisation quasiment jamais vu dans l’univers de la monétisation. Une plateforme « self-service » sans intermédiaire et ni besoin d’attendre une validation pour chaque campagne CPC à relayer. Sans oublier une grande variété d’annonces grâce à la force de Google AdWords qui s’adaptent automatiquement en fonction du site.

De part sa simplicité d'utilisation et d'intégration, Google AdSense s'impose très vite comme une régie très efficace. Et très rémunératrice.

De part sa simplicité d’utilisation et d’intégration, Google AdSense s’impose très vite comme une régie très efficace. Et très rémunératrice.

Mais surtout, c’est le niveau de revenus qu’elle permet de générer qui distance assez largement le reste des initiatives comparables à l’époque. AdSense, c’est une véritable occasion pour les webmasters de gagner de l’argent grâce à leur site.

Le secteur se développe rapidement

Petit à petit, Google AdSense gagne en visibilité parmi la communauté des webmasters et des webmarketeurs. De nombreux guides, blogs et sites web consacrés à l’optimisation de Google AdSense voient le jour.

Parmi les experts et les « gurus » les plus influents du secteur, on notera notamment Joel Comm et son célèbre Ebook « AdSense Secrets » dont plusieurs versions mises à jour seront publiées au fil des années.

Plus de 130 000 dollars de gain avec Google AdSense !

Certaines « performances » participent à faire connaitre AdSense et lui donner une image de « solution de monétisation qui peut vraiment rapporter ». C’est le cas de celle réalisée par Jeremy ShoeMoney.

En 2006, ce web-entrepreneur américain publie une photo d’un des chèques reçues de Google AdSense : 132 994,97 dollars !

La célèbre photo de Jeremy ShoeMoney présentant son chèque de plus de 130 000 dollars reçu de Google AdSense

La célèbre photo de Jeremy ShoeMoney présentant son chèque de plus de 130 000 dollars reçu de Google AdSense

La photo fait très vite le tour du web. Inutile de dire qu’elle participe largement à l’évangélisation de la plateforme parmi les webmasters et webmarketeurs de tous poils !

De nombreuses opportunités à saisir

A l’époque et jusqu’à la fin des années 2000, AdSense bénéficie également de circonstances très favorables. De nombreuses « niches » restent encore inexploitées sur internet, et beaucoup de webmarketeurs saisissent ces opportunités.

Les temps sont différents et à l’époque il est plus facile de dominer une niche dans les résultats de recherche de Google. Et ainsi obtenir du trafic qualifié sur une thématique ciblée.

Une vraie opportunité pour générer de gros revenus avec AdSense quand l’optimisation des annonces est au rendez-vous.

C’est d’ailleurs à cette époque que j’ai lancé plusieurs sites web sur des niches spécifiques et rentabilisés uniquement avec Google AdSense.

II. Un temps révolu ?

Depuis plusieurs mois, la tendance a changé. L’époque n’est plus la même et il n’est plus aussi facile de s’imposer sur le web et de gagner de l’argent (plus ou moins facilement) avec Google AdSense.

Le monde du webmarketing a évolué et les tendance ont changé. Sans compter sur une difficulté plus importante pour percer.

Une concurrence qui s’intensifie

L’une des différences fondamentales entre « l’époque sacrée » et l’époque actuelle est la très forte concurrence qui s’est installée depuis.

Avec l’explosion du nombre de sites web portée notamment par la facilité d’installation d’un CMS comme WordPress par exemple, il est aujourd’hui beaucoup plus difficile de « percer » sur une thématique et de réussir à obtenir du trafic qualifié en se plaçant en tête des résultats de recherche Google.

La concurrence s'est particulièrement intensifiée sur certaines thématiques. Comme c'est le cas de la très prisée et rémunératrice niche sur le "crédit".

La concurrence s’est particulièrement intensifiée sur certaines thématiques. Comme c’est le cas de la très prisée et rémunératrice niche sur le « crédit ».

Le travail de référencement naturel a pris une importance majeure pour réussir à sortir du lot et se faire une place au soleil.

Certaines « niches » sont particulièrement surchargées. Les thématiques censées être les plus rémunératrices avec Google AdSense comme celles concernant la finance ou les assurances en sont des exemples frappants.

Google a changé les règles

Une autre marque de ce changement important concerne la façon dont Google se comporte désormais. Aussi bien sur la question du SEO que de Google AdSense.

A plusieurs reprises, Google a durci le ton concernant certains sites web rentabilisés avec AdSense et fait désactiver leurs comptes. Cela arrive encore fréquemment. De nombreux webmasters et blogueurs se voient régulièrement faire bannir de Google AdSense et fermer leur compte.

Et cela arrive aussi aux « grands noms » et aux sites web de première catégorie.

Le moteur de recherche a également fait plusieurs changements majeurs concernant son algorithme qui ont souvent pénalisé assez lourdement certains des sites web optimisés pour AdSense.

Les visiteurs cliquent moins facilement

Google AdSense est une régie publicitaire au clic. C’est-à-dire que vous n’êtes rémunéré qu’en fonction du nombre de clics sur les annonces AdSense diffusées sur votre site web.

Encore faut-il que les visiteurs cliquent !

Et c’est là où le bas blesse car de profondes mutations ont affecté le comportement des internautes. Avec, comme résultat, la diminution du taux de clic (CTR) sur les annonces AdSense.

Plusieurs raisons à cela. La première, c’est que les internautes ont améliorer leur connaissance du web. Ils savent désormais généralement faire la différence entre un lien sponsorisé dans un bloc d’annonces AdSense et un lien naturel présent sur un site. Ils savent qu’il s’agit d’un encart publicitaire.

La deuxième raison, c’est le développement de l’Ad Blindness qui fait que de plus en plus de visiteurs « ignorent » inconsciemment les publicités quand ils naviguent sur un site et se concentrent uniquement sur le contenu.

Le phénomène d'Ad Blindness fait que de plus en plus d'internautes ignorent totalement, de façon inconsciente, les bannières présentes sur un site

Le phénomène d’Ad Blindness fait que de plus en plus d’internautes ignorent totalement, de façon inconsciente, les bannières présentes sur un site

Enfin, une part grandissante des internautes – arrivés à saturation de la publicité sur le web ? – utilisent également des plugins et autres extensions pour navigateur comme AdBlock qui permettent de surfer sur son navigateur sans voir de publicités.

III. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Après ce constat, il est important de faire un point sur la situation à l’heure actuelle. Ce qui est clair, c’est que la « mode Google AdSense » s’est atténuée. Et la régie publicitaire contextuelle, elle-même, a perdu de son attrait pour certains webmasters et blogueurs.

D’ailleurs, de nombreux sites web « premium » ont même quitté la régie CPC de Google pour rejoindre une autre régie à la performance qui continue de gagner des parts de marché : Ligatus

Néanmoins, même si d’autres tendances de monétisation et de webmarketing se sont considérablement développées et ont pris le dessus dans les « modes » du secteur, elle n’en reste pas moins bien installée dans l’arsenal des outils du web-entrepreneur pour développer une stratégie de monétisation.

La fin des Made-For-AdSense ?

Les Made-For-AdSense sont des sites créés uniquement dans le but de générer des revenus grâce à Google AdSense. Ils sont généralement relativement pauvres en contenu – ou présentent peu de valeur ajoutée – et très optimisés pour les annonces AdSense.

Vous avez certainement déjà croisé leur chemin sur le web.

Les MFA ont connu une forte croissance pendant la « période dorée » de Google AdSense et de nombreuses « niches » se sont retrouvées ciblées par des webmasters en quête de revenus.

Mais, outre le fait que ce site n’apporte généralement que peu de valeur ajoutée, il est aujourd’hui beaucoup plus compliqué de lancer un MFA et d’en tirer des revenus conséquents.

La concurrence accrue et la prime donnée au contenu original, régulier et à valeur ajoutée par Google rendent le référencement naturel beaucoup plus difficile. Donc apporte moins de trafic.

Google est plus regardant par rapport à ce type de sites et n’hésite pas à les pénaliser dans ses résultats de recherche ainsi qu’à désactiver le compte AdSense associé. Et la baisse générale du taux de clic sur les bannières n’arrange rien.

De nouvelles tendances dans le webmarketing et la monétisation

Depuis quelques années, de nombreuses nouveautés sont apparus dans le monde du webmarketing et de la monétisation. De nouvelles tendances se sont développés. Et le secteur s’est renouvelé.

Si Google AdSense était à la mode au milieu des années 2000, le monde de la monétisation a évolué.

Même si la régie reste très ancrée dans le secteur, de nombreux webmasters, blogueurs et webmarketeurs se sont tournés vers d’autres axes de monétisation. Notamment la création de produit, le modèle payant dans son ensemble et l’affiliation.

De nouvelles tendances ont gagné le secteur du webmarketing. C'est notamment le cas des "lancements orchestrés" : ces lancements de produit à grande échelle.

De nouvelles tendances ont gagné le secteur du webmarketing. C’est notamment le cas des « lancements orchestrés » : ces lancements de produit à grande échelle.

Les MFA et autres sites très optimisés pour la publicité ont été abandonnés au profit des blogs – portés par une liste ou une newsletter et rentabilisés par l’affiliation ou un modèle payant  – qui continuent de se développer à vitesse grand V. Cela va avec l’explosion du phénomène des lancements orchestrés et de la création de produit.

Ce sont aujourd’hui ces nouvelles pratiques qui constituent la tendance du webmarketing et représentent, pour beaucoup, les meilleures opportunités de revenus.

Conclusion – Et vous qu’en pensez-vous ?

Si Google AdSense reste présent dans le secteur de la monétisation, sa toute-puissance a diminué. Sa capacité à générer des sommes importantes avec un site ou un blog est remise en cause. Le curseur du secteur de la monétisation et du webmarketing s’est déplacé vers de nouvelles tendances jugée plus rentables.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Générez-vous de gros revenus grâce à Google AdSense ou en avez-vous l’objectif ? Que pensez-vous de cette régie ? Si non, quelles sont les autres solutions de monétisation que vous avez mis en place sur votre site ou votre blog ?

——

Vous voulez apprendre à monétiser votre site internet ou votre blog ?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Monetilab – formulaire en bas de page – pour recevoir les meilleurs des articles publiés et profiter de conseils en avant-première pour rentabiliser votre site, votre blog ou votre application mobile.

À propos de l'auteur

Thibault Vincent

Directeur de la rédaction de Monetilab, il est l'auteur du livre référence sur la monétisation : "Le web, ça rapporte ! Rentabiliser son site, son blog ou son appli grâce à une stratégie digitale efficace" aux éditions Pearson. Il dirige également l'agence Lemon Factory, spécialisée dans le marketing digital et le conseil en monétisation.

Boostez la croissance et les revenus de votre site

Inscrivez-vous à la newsletter :

Ne manquez rien des derniers articles publiés sur Monetilab et profitez de conseils en avant-première !


Doublez (ou plus !) les revenus de votre site :

Fort de notre expertise, nous avons développé une approche et une méthodologie spécifique pour conduire les revenus et la croissance de votre site internet vers de nouveaux sommets !

21 commentaires

  1. Article très intéressant.
    En tant qu’internaute, je repère toujours assez vite les encarts Ad-sense, qui font partie du paysage des blogs. Je ne clique jamais dessus, sauf quand j’aime bien un blog pour remercier le bloguer…
    En tant que blogueur, je n’ai pas suffisamment de visites pour monétiser pour le moment, même si l’audience de mon blog augmente doucement… Si j’atteins un trafic intéressant, je pense que je me tournerai plus vers l’affiliation (que je commence à tester avec la platefome skimlinks).
    Merci

  2. Voila un débat qui mérite d’être posé.
    C’est clair que AdSense n’a plus autant la cote qu’elle pouvait avoir avant.
    Moi, je continue de l’utiliser mais en source de revenus complémentaire pour mon site.

  3. Bonjour Vincent et je vous fellicite pour cet article, même si quelques chiffres auraient été bienvenues.

    Notre site, l’Annuaire Français, fait peau neuve avec une V2 bientot fonctionelle, d’ici la rentrée 2012 si tout va bien, passant de 400 000 a 6 millions de pages.

    Asdense n’est pas un moyen de gagner de l’argent sur notre site, mais nous sommes en train de tester différents blocs. Avant tout, adsense est pour nous « UN COMPLEMENT D’INFORMATION » pour l’internaute, un peu comme un espace de « BONNES AFFAIRES » . C’est uniquement dans cet esprit qu’il est testé et intégré. Dailleur, nous avons « BANI LA PUB IMAGE », il n’y a que des blocs de texte.

    Nous avons testé la version « image » des blocs dont le résultat est doublement mauvais :
    – la douceur initaile de la page se transforme en « patchwork » publicitaire très déroutant pour l’harmonie visuelle et pour le visiteur.
    – le taux de clic chute vertigineusement de 60% …

    Asdense a d’énormes lacunes, notamment le cache qui ne reste pas très longtemps. Du coup, la majorité du temps, sur des pages très peu visitées, les annonces ne sont pas en coréllation avec le contenu. Et pour nous, c’est une perte d’au moins 30%.
    Même avec des urls precises ex …/chaussures/amiens.html , si le robot asdense n’est pas passé sur la page depuis quelques semaines, il affichera des annonces d’un tout autre sujet sur des domaines que l’internaute aura visité précédement.

    Faute de n’avoir aucune réponse de Google France pour ce probleme malgré nos demandes, nous étions dans l’impossibilité d’offrir a nos clients le moyens par exemple du vendeur de chaussre d’Amiens, de poser son annonce dans nos pages Lyon ou Tpulouse etc. Du coup, nous avons développé un programme annexe d’annonces locales. A voir ce que cela donnera, ce n’est que pour notre site, mais c’est une lourdeur de plus dont nous nous serions bien passé si Google proposait cette fonctionalité.

    Je pense que Adsense doit évoluer, et que Google devrait donner a certain site, triés sur le volet en étant « site de confiance ou agréé », la possibilité de fixer précisément les contenu des annonces. Certes, ce n’est pas facile, mais il y a un certain nombre de grands sites « fiables » , et dans notre cas, nous voyons bien que si les annonces ne sont pas pertinentes au sujet, cela n’engage pas l’internaute, donc, nous dessert.

    Pour nous, le plus important, c’est que le visiteur reparte satisfait, et c’est avant tout une question de pertinence, et notre cheval de bataille. Adsense est encore bien loin, du moins, pour une raison de cache, sinon il fonctionne bien.

    Voici un « petit commentaire » de retour d’experience concernant un annuaire :-)

    • Author

      Merci pour ce commentaire riche et détaillé !
      C’est clair que AdSense a des défauts. Et la difficulté du ciblage peut en être un. Après, il y a toujours des solutions et des astuces pour améliorer le ciblage et la performance des annonces AdSense. Mais bon, dans certains cas, comme pour des sites comme le votre, c’est effectivement plus compliqué.
      Mais je suis sûr que le programme d’annonces locales peut donner de bons résultats. Et même largement supérieurs à ceux de Google AdSense.
      En tous les cas, merci d’avoir partagé votre expérience sur le blog 😉
      PS : Mon prénom est Thibault.

  4. Bonjour,

    Lier ses revenus à une source qui peut être tarie par la seule décision de Google est très dangereux.

    Google désactive de plus en plus les comptes et sans raison.

    Mieux vaut créer son produit et le vendre.

    Très bon article, détaillé et bien fait.

    A plus.
    Michel

    • Author

      Merci Michel pour le commentaire. 😉
      La création de produit fait effectivement partie des solutions qui peuvent se révéler très rentables.
      Néanmoins, en fonction de leur thématique ou de leur public, ça ne fonctionnera pas forcement pour tous les sites .
      Et puis n’oublions que d’autres solutions tout aussi intéressantes sont possibles 😉

  5. Il est vrai que les sites MFA sont morts pour la plupart. Je suis actuellement en train de travailler sur une niche qui tirera ses revenus principalement d’adsense. Je vais voir ce que ça va donner en espérant que google ne me tombe pas dessus trop rapidement …

  6. On peut encore tirer des revenus intéressants avec Adsense. De nombreux webmasters pourraient gagner plus mais leur compte est généralement mal réglé au niveau du ciblage.
    Sinon pour augmenter ses revenus, je pense qu’il faut chercher à tendre vers l’accumulation : adsense + liens sponso + article sponso + affiliation.

    • Author

      Ca c’est clair ! Il y a encore trop de webmasters qui installe le code javascript de Google AdSense sur leur site, ajoute leurs bannières et n’y reviennent que pour regarder les revenus qu’ils ont gagné.

      C’est vraiment dommage car ça leur fait perdre de l’argent !

      • A ce sujet, comment bien régler ce ciblage ? Comment configurer les « autorisations/blocages d’annonces » pour optimiser le CPC ? Je suis conscient que ces réglages ont une grande importance mais à défaut d’avoir bien compris leur intérêt, j’avoue ne pas y toucher…

  7. Encore un bon article , Perso je penses qu’on peut gagner bcp d’argent avec adsense mais faut avoir une bonne niche où les gens click assez facilement . Et comme d’hab sans visite pas de revenu on doit d’abord attire des visites puis mettre ses ads.

    Par contre je crois que je fais parti des personnes qui ne règle pas leur compte adsense avez vous des conseilss à me donner ?

    • Author

      Merci Joris pour ton commentaire.

      Pour ce qui est des conseils pour optimiser tes annonces Google AdSense, je pense que je ferais prochainement un article sur le sujet.

  8. Ton article est très complet, je suis pour ma part vite parti vers l’affiliation et la création de produits, mais j’intègre encore des adsence car les gains ne sont pas négligeable et me paie mon hébergement + bdd privées…

    Merci pour tes précisions

  9. Très intéressant comme article, le tout est de trouver les bonnes affiliations, celles qui vont bien avec le thème de ton site et qui rapporte vraiment, et ça, ce n’est pas évident :(

  10. Dommage de ne pas profiter de ce qui vous est ouvert. Depuis plus de 10 ans je génère des gains mensuels à 4 chiffres en constante évolution grâce à Adsense qui ne représente qu’une petite partie de mes revenus Web. Bien sur ce n’est pas donné à tout le monde, et il faut être prêt à en payer le prix. Il ne faut juste pas mélanger les choses, l’affiliation, le marketing par e mail notamment et adsense et surtout être toujours réglo avec eux.

  11. Article fort intéressant.
    Qu’entend t-on par crēation de produit ?

    • Author
      Thibault Vincent 19 juin 2013 Répondre

      En fait, la création de produit peut revêtir de nombreuses formes :
      – un guide PDF sur une problématique ou une thématique (ex: comment devenir un expert au tricot)
      – un plugin WordPress, une extension, un logiciel, etc.
      – une zone payante avec du contenu supplémentaire (ex : la presse en ligne)
      – etc.

      Votre commentaire vient d’ailleurs de me donner une idée d’article. Je reviendrai prochainement sur les différentes formes de création de produit.

  12. Merci pour cet article très intéressant, adsense en effet a perdu de la valeur au yeux de nombreux webmaster, mais cela reste tout de même une solution intéressante de monétisation.
    Personnellement, je l’utilise sur plusieurs de mes sites web et j’en suis assez satisfait.

  13. Pour ma part, je trouve qu’adsense est encore la régie la plus performante.

  14. Moi aussi, je ne vois pas d’autre alternative aussi intéressante au niveau prix du clic que par adsence !
    Si une personne connaît un système plus intéressant en terme de régie publicitaire, je suis preneur.
    Cordialement
    Philippe

  15. Ne pas oublier la très forte saisonnalité, du CPC, qui rend vos revenus très aléatoires d’un mois sur l’autre. Il faut pouvoir se diversifier sur plusieurs sites et thématiques différentes

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*